Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Lucie GARD

Infanticide à Labrousse an VII (suite 5).

1 Septembre 2010 , Rédigé par sitedelabrousse Publié dans #Procés infanticide an 7 ( 1798 )

quatrième pièce

14 nivose an 7 ( 3 janvier 1799 ).

Procès verbal des déclarations des témoins.

PONT DU DAT

 Au Nom du peuple français

Ce quatorze nivose an sept de la république française une et indivisible. Pardevant nous Guillaume DELRIEU juge de paix officier de police judiciaire du canton de Vic, sont comparus Catherine DEMARTRES, Thereze LAPARRA, Margueritte BIGORRE, Bernard CHARMES, Geraud TOURDES, Antoine TOURDES et Jeanne TOURDES témoins appelles en vertu de la cédule délivrée par nous le six de ce mois, à l'effet de déclarer les faits et circonstances qui sont à leur connaissance au sujet du délit dont est question au procès verbal fait par l'agent de la commune de la Brousse le vingt deux frimaire dernier ( 11 décembre 1798 ) et le procès verbal du vingt cinq du même mois, lesquels témoins sus nommés ont fait leur déclaration ainsy qu'il suit.

1 - Catherine DEMARTRES femme à Bernard CHARMES propriétaire demeurant à Drulhes commune de la Brousse agée d'environ trente cinq ans, a dit nétre parente, alliée, servante ny fille utille demeuran libre de ceux dont elle va parler. Elle a déclaré ne rien savoir si ce n'est qu'il y a environ trois mois quelle sapercut que Marie COUSSIN veuve d'Antoine CARANOVE demeurant au lieu de Drulhes était enceinte, quelle a ouï dire que ladite COUSSIN était accouchée il y a environ un mois ou un mois et demy d'un enfant femele, que cet enfant est resté mort dans le grenier de ladite COUSSIN environ sept a huit jours, que la belle mère de cette dernière dit a Marie MONJOU femme a Jean CARANOVE de Drulhes, que ladite COUSSIN sa belle fille voulait qu'elle jetat ledit enfant dans un puy, qu'elle a aussy ouï dire que la belle mére de ladite COUSSIN avait dit a ladite MONJOU et Margueritte NOEL femme a Geraud VALIN de Drulhes, qu'elle avait apporté ledit enfant au fond d'un bois appeler Delpuech. Plus na dit a voulu, taxe que luy avons faitte de quatre francs cinquante centimes et a déclaré ne savoir signer de ce requis.

Signé DELRIEU et LASSOULIE ? greffier

 

2 - Thereze LAPARRA femme a Jean BASTIDE demeurant a Drulhes commune de la Brousse,agée d'environ quarante six ans, a dit nétre parente, alliée, servante ny fille utille demeuran libre de ceux dont elle va parler. Et a déclaré ne rien savoir si ce n'est que vers le mois de messidor dernier (juin) elle reconnut et sapercut que Marie COUSSIN veuve d'Antoine CARANOVE était enceinte, qu'elle a ouï dire que ladite COUSSIN s'est accouchée d'un enfant femele Depuis un mois et quelques jours, qu'elle a aussy ouï dire par Marie MONJOU femme a Jean CARANOVE que Françoise CAPREDON belle mère de ladite COUSSIN lui avait dit a elle MONJOU que l'enfant dont sa belle fille était accouchée était resté mort dans le grenier pendant huit jours, que ladite COUSSIN sa belle fille lui dit de jeter cet enfant dans un puy ou dans le ruisseau; qu'elle aima mieux le jeter dans le ruisseau, qu'elle a aussy ouï qu'il y a environ vingt quatre ou vingt cinq jours qu'on a trouvé au fond d'un bois appellé Delpuech et au bord du ruisseau del Dat un enfant femele de naissance mais qu'elle ignore si c'est le même dont s'est accouchée ladite COUSSIN, que le même jour que cet enfant fut trouvé il fut apporté chez Jean Blancot aubergiste au lieu de la Brousse, que le lendemain ladite MONJOU et Margueritte BIGORRE furent chez ladite COUSSIN et sa belle mère et leur dire étes vous bien tranquille icy, vous disiés que vous naviés pas fait d'enfant la il est chez Blancot aubergiste, que sur cela ladite COUSSIN dit qu'on fasse de moy cequ'on voudra j'ay doné l'eau a mon enfant et il est mort un instant après, j'avais caché ma faute et ma belle mère la dévoilée. Plus na dit a voulu, taxe que luy avons faitte de quatre francs cinquante centimes et a déclaré ne savoir signer de ce requis.

Signé DELRIEU et LASSOULIE ? greffier

3 - Jeanne TOURDES fille a Geraud propriétaire demeurant au Dat Bas commune de la Brousse, agée de 21 ans, a dit nétre parente, alliée, servante ny fille utille demeuran libre de ceux dont elle va parler. Elle a déclaré ne rien savoir si ce n'est qu’il y a environ un mois quelle se trouva présente lorsque l’agent de laditte commune fit porter un enfant femele de naissance trouvé au bord du ruisseau appellé del Dat et au fond du bois Delpuech, chez le nommé Blancot aubergiste de la Brousse. Plus na dit a voulu, taxe que luy avons faitte de quatre francs cinquante centimes et a déclaré ne savoir signer de ce requis.

Signé DELRIEU et LASSOULIE ? greffier

A suivre

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article