Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Lucie GARD

Commémorations du 11 novembre 2011.

14 Novembre 2011 , Rédigé par sitedelabrousse Publié dans #MANIFESTATIONS

Comme chaque année une pensée et une minute de silence.

 11 novembre 2011 004

Voici les principaux points à retenir du discours prononcé par le président Sarkozy à l’occasion de la cérémonie commémorant l’armistice du 11 novembre 2011 à Paris.

La France n’a existé que parce que des hommes ont accepté de se sacrifier à sa cause et parce que cette cause les a unis jusqu’à l’ultime sacrifice. Occulter la dimension tragique de l’Histoire ce serait nous condamner à sortir de l’Histoire. On ne construit pas la Paix en renonçant à se défendre. On construit la Paix sur le courage, la fidélité et le sens de l’honneur. On construit la Paix sur la certitude que l’honneur et la dignité d’un peuple ne se marchandent pas. Où seraient l’honneur et la dignité d’un peuple qui n’honorerait pas la mémoire de ceux qui ont aimé si sincèrement et si profondément leur pays qu’ils ont risqué leur vie pour lui.

Le 11 Novembre demeurera à jamais le jour où dans toutes les villes et tous les villages de France, devant les monuments aux morts où sont gravés les noms de ceux d’entre vous qui ne sont jamais revenus, nous irons nous recueillir et vous rendre l’hommage qui vous est dû. Mais dans cette journée à laquelle la pire des guerres a donné une signification si profonde, c’est à tous les « morts pour la France », vos frères dans le sacrifice, que la Nation rendra désormais aussi hommage.

Qu’il soit bien clair qu’aucune commémoration ne sera supprimée et qu’il s’agit seulement de donner plus de solennité encore au 11 Novembre alors que tous les témoins ont disparu. Il ne s’agit pas d’honorer la guerre. Il s’agit d’honorer ceux qui sont tombés en faisant leur devoir pour leur pays. Il s’agit d’honorer aussi ceux que l’on n’a jamais honorés, ceux que l’on a oubliés, ceux auxquels l’on se contente de dire une fois merci au moment des funérailles mais dont on délaisse ensuite la mémoire parce que l’on préfère oublier les guerres dans lesquelles ils sont tombés. C’est pourquoi le Gouvernement déposera dans les semaines qui viennent un projet de loi qui fera de la date anniversaire de l’Armistice de 1918 la date de commémoration de la Grande Guerre et de tous les morts pour la France, donnant ainsi sa pleine signification à l’intitulé de la loi du 24 octobre 1922 instituant la date du 11 Novembre comme jour de « commémoration de la Victoire et de la Paix ». Le Gouvernement apportera aussi son soutien à la proposition de loi visant à rendre obligatoire l’inscription sur les monuments aux morts des noms des « Morts pour la France ». Je pense en particulier à tous les morts en opérations extérieures. Ceux qui sont tombés en Indochine, à Suez, en Afrique du Nord mais aussi dans les Balkans, au Moyen-Orient, au Tchad, en Côte d’Ivoire, en Afghanistan ont droit au respect et aux honneurs que la Nation réserve à ceux qui ont fait pour elle le sacrifice de leur vie. Nous le devons non seulement à leur mémoire, mais aussi à leur famille, à leurs frères d’armes et à ceux qui continuent à risquer leur vie pour servir la cause de la France.

 C’est l’honneur d’un grand peuple de respecter ses soldats et d’honorer ceux qui sont morts pour le défendre.

Lire la suite

FOIRE aux moutons 11.11.2011.

10 Novembre 2011 , Rédigé par sitedelabrousse Publié dans #MANIFESTATIONS

Foire aux moutons 11.11.2011

Lire la suite

Famille NOEL du village d'Inserres.

4 Novembre 2011 , Rédigé par sitedelabrousse Publié dans #GENEALOGIE de Labrousse

Suite à la publication de la photo de classe de l'année 1931-1932, Marie-Christine Alves de Oliveira, petite-fille de Marthe Renée NOEL (sœur des enfants NOEL Justin, NOEL Marguerite et NOEL Eugène) m'a contacté et autorisé a publier ces quelques lignes en souvenirs de sa grand-mère.
Fille de Pierre et Marie VERDIER Marthe Renée NOEL est née le 23 septembre 1906 à Inserres dans une fratrie de 11 enfants.
Elle s'est mariée avec Jean Marie RISPAL du village de Lassalle à Thiézac le 15 février 1930 à Labrousse.

 Marthe-NOEL-et-Jean-RISPAL.jpg
Le couple vécut quelques mois dans la ferme familiale de Lassalle, puis il partit à Paris où naquit mon père Baptiste en mai 1931.
Ensuite ils achetèrent une ferme à Fontenay-en-Parisis dans le Val d'Oise.
En 1932 ils eurent un 2ème enfant, une fille Jeannine. Tout allait bien pour eux, ils faisaient l'élevage de vaches laitières.
Mais en avril 1935, tout bascula, après la naissance d'une autre fille Georgette, Marthe décéda d'une fièvre puerpérale à l'hôpital Lariboisière à Paris laissant mon grand- père dans un profond désarroi avec 3 petits enfants.
Mon père a passé quelques temps chez ses grands-parents à Lassalle et à Inserres principalement pendant la guerre.
Les familles se dispersent, les gens disparaissent, maintenant seuls Marguerite et Eugène NOEL peuvent encore parler de leur sœur Marthe NOEL.
Ecrit et photo de Marie-Christine Alves de Oliveira.
Je remercie Marie Christine de nous avoir fait revivre par ces quelques lignes la courte vie d'une enfant de Labrousse.

 

Lire la suite