Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Lucie GARD

necropoles et monuments

Nécropole française L'Egalité (Montdidier).

17 Février 2011 , Rédigé par sitedelabrousse Publié dans #Nécropoles et Monuments

 la NN de Montdidier l'égalité
Cette nécropole de 2.798 m², a été édifiée pendant la guerre.
Le cimetière militaire français (rue Jean-Doublet) contient 745 soldats français, décédés de leurs blessures.
Parmi eux reposent deux soldats de Labrousse :
JEAN Jean-Hippolyte soldat au 105° R.I. Mort pour la France le 19 juin 1915 âgé de 21 ans.
VAURS Urbain Paul soldat au 16°R.A. Mort pour la France le 15 mai 1916 âgé de 25 ans.
Tous les deux décédés à l'Hôtel Dieu de Mondidier (Somme) des suites de leurs blessures de guerre.

NN-Montdidier-2.jpg

JEAN Jean-Hippolyte est né le 9 janvier 1894 à Lavergne, fils de Jean (1851-1932) cultivateur à Lavergne commune de Labrousse et de Catherine BENECH (1867-1938).
Jean a deux frères et une soeur :
-Pierre né en 1885.
-Maria (1888-1978).
-Pierre né en 1896.
Jean-Hippolyte est inhumé à la Nécropole Nationale "l'EGALITE" tombe individuelle N°527.
 NN Mondidier
VAURS Urbain Paul est né le 12 novembre 1890 à Fortet, fils de Guillaume Jean Antoine dit Hippolyte (1844-1919) cultivateur à Fortet commune de Labrousse et de Marie BOISSY (1856-1936).
Urbain Paul a un frère et une soeur :
-Marie né (1875-1956).
-Jean Jules né en 1878.
Urbain Paul est inhumé à la Nécropole Nationale "l'EGALITE" tombe individuelle N°132.
 suite-NNl-egalite.jpg
Montdidier fut brièvement occupée, du 31 août au 13 septembre 1914, au cours de l'avancée allemande du début de la guerre.
Mais, après la bataille de la Marne, le front se stabilisa à une dizaine de kilomètres de la ville, qui restait cependant à portée de tir de l'artillerie allemande. En février et mars 1917, au cours de l'opération Alberich, les troupes du Kaiser opérèrent un recul, afin de raccourcir leur front, qui éloigna pour un temps les zones de combat, à environ quarante kilomètres de la ville. Cependant, en mars 1918, lors de leur première offensive du printemps, les Allemands occupèrent une seconde fois Montdidier, qui ne fut définitivement libérée, devenue champ de ruines, que le 10 août.

le-monument.jpg

Ville martyre,Montdidier a le triste privilège d'avoir reçu dans ses cimetières militaires les corps de 16 228 soldats morts  pendant les deux conflits mondiaux.
La nécropole nationale (rue de Roye) renferme 7 406 soldats français (dont 1 617 regroupés en 2 ossuaires) tués sur le champ  de bataille, 1 soldat belge et 1 soldat italien morts pendant la Première Guerre mondiale; y reposent aussi 24 soldats français morts pendant la Seconde Guerre mondiale, 24 soldats alliés (13 de la Royal Air Force, 1 de la Royal Australian Air  Force, 10 de la Royal Canadian Air Force).

l-ossuaire-de-Montdidier.jpg

La nécropole allemande (rue Jean-Doublet) 8 051 soldats allemands.

 En-arriere-plan-le-cimetiere-allemand.jpg

Au fond le cimetière allemands ; leurs croix sont en fer noire. 
Au monument aux morts (place de la République)  sont gravés les noms de 178 soldats montdidériens morts pendant la Grande Guerre, la Seconde Guerre mondiale (civils et militaires), la guerre d'Indochine et la guerre d'Algérie.
Un monument dédié aux 212 aviateurs français tombés dans le ciel de Picardie en mai-juin 1940 se trouve rue Eustache-Le-Sueur.

VOIR :

http://www.montdidier-histoire.fr/grande-guerre/

 

Lire la suite

Nécropole de LIHONS (Somme).

30 Novembre 2010 , Rédigé par sitedelabrousse Publié dans #Nécropoles et Monuments

NN-de-Lihons--80-.jpg  

 

Un seul de nos soldat repose probablement dans l’Ossuaire de cette nécropole :
Jean LAFFON  est né le 10 décembre 1881 au village de la Borie à  Murols alors commune de Lacroix département de l’Aveyron. Fils de Pierre Jean cultivateur et de Marie BATAILLE. Jean a deux frères : Justin né en 1880 cultivateur aux Bories de Murols (12) et Guillaume né en 1875  cultivateur à Silhol commune de Roussy (Cantal), qui seront présent à son mariage.

Jean épouse à Labrousse le 1 avril 1905 Marie LABORIE  née à Drulhes le 11 février 1884 fille de défunt Jean et de  Agnès CHARMES cultivatrice à Drulhes. De leur union est né  à Labrousse Pierre en 1908 et Auguste Jean en 1913.  
Jean est incorporé 2ème classe au 52ème Régiment d’Infanterie N° matricule 125 au recrutement d’Aurillac . Mort pour la France le 31 octobre 1914 à Lihons (Somme).
Son décès est transcrit le 2 février 1921 à Labrousse par jugement du tribunal civil d’Aurillac qui déclare constant le décés du soldat Jean LAFFON le 31 octobre 1914 à Lihons (Somme).

La lihons-vue-d-ensemble.jpgNécropole de LIHONS (Somme).

Elle est située au bord de la D337, entre Harbonnières et Lihons, d'une surface de 25.857 m², cette nécropole contient 6.581 corps dont 1.638 en ossuaires. En 1915, un petit cimetière fut édifié ici par les troupes françaises.

En octobre 1914, elles avaient capturé le petit village de Lihons et l'avaient défendu, au cours d'âpres combats, pendant un mois. Mais une grande partie des corps inhumés ici sont ceux d'hommes tombés au cours des combats de la bataille de la Somme (1er juillet / 18 novembre 1916). A cette époque, Lihons n'était plus que ruines depuis longtemps, bombardé par les uns et les autres durant des mois.

 lihons-l-Ossuaire.jpg
En mars 1917, le secteur passera sous contrôle britannique et le restera jusqu'à l'offensive allemande en Picardie, un an plus tard. Il sera alors repris au cours de la contre-offensive alliée menée dans le Santerre à partir du 8 août 1918.
En 1919, les tombes provenant d'autres cimetières, situés dans un secteur proche, seront rassemblées ici. Elles provenaient de Framerville, Herleville, Foucaucourt, Harbonnières, Assevillers, Belloy-en-Santerre, Cayeux, Le Quesnel et Fontaine-les-Cappy.

Parmi les corps inhumés dans l'un des ossuaires, vraisemblablement, se trouve celui d'Alan Seeger, jeune Américain engagé volontaire dans la Légion Etrangère, tué le 1er juillet 1916, qui avait écrit un poème, resté dans toutes les mémoires : "I have a rendez-vous with death". J'ai rendez-vous avec la mort ... Inhumé dans le petit cimetière de Belloy-en-Santerre, sa tombe a été détruite au cours de bombardements ultérieurs et son corps n'a jamais pu être ensuite identifié avec certitude.
VOIR :
http://picardie1418.chez.com/fr/necropoles/80/lihons.htm
ET
Mieux que des photos : visite virtuelle de la nécropole :
http://www.todayisfree.com/360-430-Cimetiere-Militaire-Francais-de-Lihons--2-
Vous pourrez y lire aussi le poëme « J’ai rendez-vous avec la mort » d’ Alan SEEGER.

 

Lire la suite

Nécropole Nationale "ALTKIRCH" Haut-Rhin.

1 Novembre 2010 , Rédigé par sitedelabrousse Publié dans #Nécropoles et Monuments

  Pierre DELRIEU (1892-1914) l'un de nos soldat est inhumé dans cette nécropole.ALTKIRCH-acceuil-1-.jpg

ALTKIRCH-acceuil-2-.jpg

Pierre Alexandre DELRIEU voit le jour 19 janvier 1892 à Moissac commune de Labrousse (15130) .
Il est le fils légitime d'Antoine DELRIEU, Cultivateur à Moissac, et de Christine LISSORGUES.
Il est le dernier de 11 enfants : 8 soeurs et 2 frères dont un frère jumeau né avec lui.
Pierre est 2ème classe au 35ème régiment d'infanterie de la classe 1912.
Extrait de la bataille de son régiment le 6 août et le 9 août jour ou il fut tué par l'ennemi.
<< L'armée d'attaque fut divisée en trois colonnes. Au centre, la 14e division brigade Quais, et 28e brigade (42e et 35e régiments d'infanterie) qu'appuyait le groupe du 47e régiment d'artillerie, devait marcher sur Cernay. La 14e division franchissait le 6 août la frontière; les fantassins du 35e et du 42e , appuyés par le feu des batteries du 47e régiment d'artillerie, progressaient malgré les mitrailleuses, bousculaient l'ennemi au pont d'Aspach dans la journée du 7, et le 35e régiment d'infanterie enlevait brillamment Burnhaupt le Bas. La division occupait alors le front Aspach Pont d'Aspach Burnhaupt Ammertzwiller. Au matin du 9, notre 28e brigade (35e et 42e régiments d'infanterie) était rassemblée, avec le 1e groupe du 47e régiment d'artillerie, face au nord, sur le plateau de Riedisheim, et la 114e brigade (moins les deux bataillons actifs des 117e et 172e régiments d'infanterie, en réserve à Galfingen) se retranchait au nord de Dornach. >>

Pierre A. DELRIEU est décédé le dimanche 9 août 1914, à l'âge de 22 ans, Mort Pour La France

A Riedisheim, (sur sa fiche de renseignements).
A Modenheim sur sa fiche de sépulture.

A Ilzach (Allemagne) sur sa transcription de décès du 25 février 1920.
Pierre est inhumé à la Nécropole Nationale "ALTKIRCH".

Le-mat.jpg

Tombe individuelle N°695.

  

 

vue-cote-droit.jpg


La nécropole se situe au cimetière militaire de la commune d'Altkirch, département du Haut-Rhin
vue-d-Altkirch-du-cimetiere-militaire.jpg

 

Le cimetière est aménagé en 1920 

carte-postale-du-cimetiere-d-Altkirch.jpg

 

On y regroupe les ossements de soldats tombés en 1914-1918 dans le secteur d' Altkirch. Deux ossuaires sont aménagés dans la partie supérieure du cimetière, de part et d' autre du mât.

Les-deux-Ossuaires.jpg

 

Vue du côté gauche du mât.

vue-du-cote-gauche-du-mat.jpg

 

Vue du côté droit du mât.

vue-cote-droit-copie-1.jpg

 

Vue de la Nécropole.

Necropole-d-Altkirch-copie-1.jpg

 

Vous trouverez, dans le cimetière de la ville d'Altkirch, dans le Sundgau, une tombe commune aux français et aux allemands.

tombe-franco-allemande.jpg

 Voir toute la bataille :  http://chtimiste.com/batailles1418/alsace1914.htm

 

Lire la suite

Mémorial 14-18 à l'église.

30 Octobre 2010 , Rédigé par sitedelabrousse Publié dans #Nécropoles et Monuments

Avant que soit construit le monument aux morts dans les années 1920.

Il devait y avoir à l'église ces plaques en mémoire des soldats morts pour la France. 

1914-1918 Aux soldats de Labrousse

1915 Hippolyte JEAN

 1916 Cyprien CARRIER

1916 Jean TERRISSE 1918 Baptiste COUSSEGAL

1916 Urbain VAURS 

1916 Justin TOURLAN

1916 Antoine DELPUECH

1916 Pierre LACOMBE

Lave moi Seigneur et je serai plus pur que la neige

 LAVE MOI SEIGNEUR ET JE SERAI PLUS BLANC QUE NEIGE. 

Lire la suite

Nécropole de Royallieu (Oise).

12 Septembre 2010 , Rédigé par sitedelabrousse Publié dans #Nécropoles et Monuments

Nécropole Nationale de Royallieu. Entree-de-la-Necropole-Royallieu-Oise.JPG

 Située à Royallieu, adossée au cimetière sud de Compiègne, à proximité de la route de Senlis, cette nécropole, d'une superficie de 11.527 m², a été édifiée par la France en 1921. Elle contient 3.257 corps dont 264 en ossuaires.

Ossuaire-necropole-Royallieu-Oise.JPG

 Deux de nos soldats sont inhumés dans ce cimetière, loin de chez eux.

LABRO Jean est inscrit sur notre monument aux morts et sur celui de Vezels-Roussy (commune voisine de la notre).

Jean Labro est né le 24 mars 1882 à Caylus-Bas commune de Vezels-Roussy, fils de Joseph cultivateur et de VIALARD Magdeleine , troisième d'une fratrie de huit garçons. Le 25 février 1905 il épouse à Labrousse Maria CARANOBE née à Moissac commune de Labrousse le 11 février 1886 fille de feu Jean et de PLEINECOSTE Julie cultivatrice à Moissac. De leur union est née à Moissac Julie Marie en 1905 et Jean en 1908.

Soldat au 139° Régiment d'Infanterie Jean LABRO est tué à l'ennemi le 17 septembre 1914 à Compiègne (Oise). Il est inhumé à la nécropole nationale de Royallieu tombe individuelle carré A numéro 27 ( selon le S.G.A ).

 la-tombe-A-27.JPG

 La tombe N° 27 carré A se trouve dans le carré Musulman. Sur le registre, ce soldat est inscrit, lui aussi au carré A n° 27. Les cimetières militaires dépendent du Ministère de la Défense. Alors ou se trouve la tombe de Jean LABRO ?

vue-de-l-autre-sens-a-gauche-une-partie-du-carre-musulman.JPG

 A gauche une partie du carré Musulman.

Sur le monument au morts de Vezels-Roussy, est inscrit Pierre ROUDERGUES qui est lui aussi inhumé à la Nécropole de Royallieu. Pierre ROUDERGUES est né à Laroquebrou le 12 mars 1882, fils de Baptiste (1855-1928) et de Martinet Marie (1854-1936) cultivateurs à Vèzac en 1913. Il épouse le 19 avril 1913 à Vezels-Roussy Maria TOURLAN née le 28 juin 1893 à Vezels-Roussy fille de André (1864- après 1936) fermier et de Julie HEBRARD dite Jeanne ( 1866-1925) De leur union né un fils Jean ROUDERGUES en 1923 à Paris.

Pierre ROUDERGUES, soldat au 139ème Régiment d'Infanterie, 13éme compagnie est décédé, tué à l'ennemi le 8 octobre 1914 à Compiègne (Oise)

Il est inhumé à la Nécropole Nationale de Royallieu Tombe individuelle N°13 carré H.

tombe-de-P.-Roudergues-tout-pres-de-l-ossuaire.JPG

La tombe de Pierre Roudergues, tout près de l’ossuaire.

Vue-d-ensmble-necropole-Royallieu-Oise.JPG

Vue du cimetière, prise dans l’autre sens.

Merci à Mme Annie DAUZAT pour ses photos avec toutes mes amitiés. 

http://www.picardie1418.com/fr/decouvrir/cimetiere-militaire-francais-de-compiegne.php

Lire la suite

Nécropole de Soupir (Ain).

13 Août 2010 , Rédigé par sitedelabrousse Publié dans #Nécropoles et Monuments

  Soupir-vue-generale.JPG

 Nous avons deux soldats inhumés à la Nécropole française N°1 de SOUPIR (Ain). L'un né sur notre commune et l'autre y ayant vécu.

DAUDE Pierre est né à Labrousse au village de Combret le 27 avril 1872. Fils de Jean fermier à Combret et de Catherine SAINTERAL. Il épouse à Vézac le 14 février 1903 Marie-Jeanne REGIMBEAU (1877-1939),épicière à Vézac. Ils eurent deux enfants : Catherine née le 21 août 1907 à Vézac et Marie Jeanne née le 22 avril 1910 à Vézac.  Soldat au 100° Régiment d'Infanterie Territorial, matricule 931.

Mort pour la France, le 22 juillet 1917 tué à l'ennemi à Moussy (Aisne). Inhumé à la Nécropole Nationale de « SOUPIR » (Aisne) tombe N° 866 à Soupir (Aisne). Pierre DAUDE est inscrit sur le monument aux morts de Vézac.

  Soupir-tombe-individuelle-de-Daude-Pierre.JPG

Soupir-tombe-de-Pierre-Daude.JPG

TERRISSE Jean (Baptiste) est né le 14 février 1878 à Vézac au village de Dousques. Fils de Etienne et Marguerite TOUTOULOU. Il épouse à Vézac le 18 février 1903 LOUBIERE Anne (1881-1907). Il épouse en seconde noces le 20 février 1909 à Labrousse BOUYGUES Marguerite (1887-1955). Soldat 2ème classe au 238ème Régiment d’Infanterie, au recrutement d’Aurillac, matricule n° 2067.

 Mort pour la France le 6 avril 1916 suites de blessures de guerre le 6 avril 1916 à Glennes (Aisnes) canton de Braisnes. Inhumé à la Nécropole Nationale de « SOUPIR » (Aisne) tombe N° 3444 à Soupir (Aisne). Jean TERRISSE est inscrit sur notre monument aux morts à Labrousse et sur celui de Vézac.

Soupir vue générale prise de la tombe de Daudé Pierre

 Photos de la tombe de Pierre DAUDE et vues de la nécropole ou se situe sa tombe. Merci à M.Jean-Pierre Souquieres pour ses photos.

 

http://www.memorial-chemindesdames.fr/pages/cimetiere_detail.asp?cimetiere=37

http://dictionnaireduchemindesdames.blogspot.com/2009/05/s-comme-soupir.html

 

Lire la suite

DAUDE Pierre mort pour la France 1917.

4 Juin 2010 , Rédigé par sitedelabrousse Publié dans #Nécropoles et Monuments

pierre-daude.jpg

 

DAUDE Pierre est né à Labrousse au village de Combret le 27 avril 1872.

Fils de Jean fermier à Combret et de Catherine SAINTERAL.

Il épouse à Vézac le 14 février 1903 Marie-Jeanne REGIMBEAU (1877-1939),épicière à Vézac.

Ils eurent deux enfants : Catherine née le 21 août 1907 à Vézac et Marie Jeanne née le 22 avril 1910 à Vézac.

Pierre Daudé EST MORT POUR LA FRANCE, tué à l'ennemi le 22 juillet 1917 à Moussy (Aisne). Il est inhumé à la Nécropole Nationale de Soupir N°1 Tombe N°866 à Soupir (Aisne).

Pierre DAUDE est inscrit sur le monument aux morts de Vézac.

necropole-nationale-de-soupir.jpg

Nécropole de Soupir (Aisne).

 

Le territoire communal de Soupir accueille les deux nécropoles nationales de Soupir, sises de part et d'autre de la route départementale n° 925, créées à partir de 1920 afin de rassembler les corps des fosses collectives d'Athies-sous-Laon, Gellnes, Pargny-Filain, Vieil-Arcy, soldats Morts pour la France à l'automne 1914, en avril 1917 et en octobre 1918.

Le site de "Soupir n° 1" occupe une surface de 27 773 m2 et a été aménagé successivement en 1920, 1924, et de 1934 à 1936. Il abrite 7 808 corps dont 4 720 en tombes individuelles et collectives et 3 088 dans les 3 ossuaires, ainsi que quatre fosses collectives regroupant 266 corps qui proviennent des sites de Vieil-Arcy, Athies-sous-Laon, Glennes et Pargny-Filain.

S'y trouve aussi la tombe d'un soldat belge et celle d'un combattant russe.

Les capacités du site initial du cimetière de Soupir sont dépassées de sorte qu'une seconde nécropole (Soupir n°2) est aménagée en septembre 1934.

Le site de "Soupir n° 2", créé en 1934 afin de suppléer au précédent, abrite les dépouilles de 2 829 soldats. On dénombre 1 966 poilus français en tombes individuelles et collectives, 250 autres dans un ossuaire ; deux tombes de soldats britanniques, cinq sépultures belges, vingt-sept croix russes et une tombe allemande. En 1954, les corps de 545 Français tués lors de la campagne de France (mai-juin 1940) ont été inhumés aux côtés de leurs aînés. En 1988, sont venues les rejoindre les dépouilles de trente-trois victimes civiles belges, tuées au cours de ce conflit et enterrées initialement dans le cimetière communal de Laon.

http://www.cheminsdememoire.gouv.fr/

 

 

Lire la suite

Mémorial du 6 juin 1944 à la Joyeuse.

8 Avril 2010 , Rédigé par sitedelabrousse Publié dans #Nécropoles et Monuments

Memorial-1944-entre-la-Joyeuse-et-Labrousse.jpg

Monument à la mémoire de deux hommes tués par les allemands le 6 juin 1944 en début d'après midi. Les corps ont été trouvés sur la route à 400 mètres de la Joyeuse en direction de Labrousse.

BASTIDE Auguste né le 20 avril 1911 à Arpajon-sur-Cère fils de Jean et de Marie Cécile VERSEPUECH cafetier place de la gare à Aurillac ; époux de Jeanne Laurence CANIS .

NOUAL Fernand Marie Joseph né à Arpajon-sur-Cère le 2 août 1910 fils de Pierre et de Julie BANCHAREL ; époux de Marie Françoise Alice LAMPRE.

plaque-du-Memorial.jpg

Lire la suite

NOS POILUS

28 Décembre 2009 , Rédigé par Lucie GARD Publié dans #Nécropoles et Monuments

vue du monument
Relevé du Monument aux Morts de Labrousse

Renseignements pris sur le site http://www.memoiredeshommes.sga.defense.gouv.fr/


DELRIEU Alexandre 9 août 1914

Né à Labrousse au village de Moissac le 19 janvier 1892, 2ème classe au 35ème Régiment d’Infanterie, classe 1912, recrutement d’Aurillac, matricule n° 460.

Tué à l’ennemi à Riedisheim (Alsace), Décédé à Modenheim, âgé de 22 ans,célibataire. Inhumé à la Nécropole Nationale de ALTKIRCH (Haut-Rhin) tombe n°695.

Sur la transcription de décès il est dit décédé à Iczach (Allemagne).

LABRO Jean 17 septembre 1914

Né le 24 mars 1882 à Roussy au village de Caylus-Bas, soldat au 139ème Régiment d’Infanterie, classe 1902, recrutement d’Aurillac, matricule n° 1604.

Tué à l’ennemi à Compiègne (Oise) âgé de 32 ans, marié, père de 2 enfants.

Inhumé à la Nécropole Nationale de « ROYALLIEU ». Tombe N° 27 carré A.

LAFFON Jean  31 octobre 1914

 Né le 10 décembre 1881 à Lacroix (Aveyron) village de la Borie de Murols, soldat  2ème classe au 52ème Régiment d’Infanterie, classe 1901, recrutement d’Aurillac, matricule n° 125.

Décès fixé par jugement déclaratif du 22 janvier 1921 par le tribunal civil d’Aurillac. Transcrit le 2 février 1921 à Labrousse, âgé de 32 ans, marié, père de 2 enfants.

Mort pour la France le 31 octobre 1914 à LIHONS (Somme).

Pas trouvé sa sépulture

TOURLAN Etienne 22 janvier 1915

Né le 1décembre 1892 à Labrousse au village de Moissac, 2ème classe au 30ème Bataillon de Chasseurs Alpin, classe 1912, recrutement d’Aurillac, matricule n° 543.

Décédé à l’hôpital de Rudlin prés de Plainfaing (Vosges) suites de blessures de guerre.

Inhumé à la Nécropole Nationale de «SAULCY-SUR-MEURTHE », tombe N°1249.

Célibataire âgé de 22 ans.

SIQUIER Joseph 14 juin 1915 (sur la fiche et sur l’acte de transcription 25 août 1914)

Né le 3 août 1888 au n° 12 rue Guy de Veyre à Aurillac, soldat au 139ème Régiment d’Infanterie, classe 1908 au recrutement d’Aurillac, matricule N° 165.

Tué à l’ennemi le 25 août 1914 à Bazien (Vosges), 26 ans, marié père de 2 enfants.

Inhumé à la Nécropole National de «RAMBERVILLERS » ossuaire N°1

JEAN Hippolyte 19 juin 1915

Né le 9 janvier 1894 au village de Lavergne à Labrousse, soldat au 105ème Régiment d’Infanterie, classe 1913 au recrutement d’Aurillac, matricule n° 332

Décédé le 19.6.1915 à l’Hôtel-Dieu de Montdidier (Somme) de blessures de guerre.

Inhumé à la Nécropole Nationale de «l’EGALITE» tombe N° 527 à Montdidier.

Célibataire âgé de 21 ans.

TOURTOULOU Casimir 23 juin 1915 (22 juin 1915 sur acte de transcription)

Né le 8 avril 1894 à Labrousse au village du Dat, soldat au 158ème Régiment d’Infanterie, classe de 1914, matricule n° 407 au recrutement d’Aurillac.

Tué à l’ennemi le 22 juin 1915 sur le champ de bataille «dans le FOND de BUVAL» (Pas-de-Calais), célibataire âgé de 21 ans.

Pas trouvé sa sépulture ???

TERRISSE Jean (Baptiste) 6 avril 1916

Né le 14 février 1878 à Vézac au village de Dousques, soldat 2ème classe au 238ème Régiment d’Infanterie, au recrutement d’Aurillac, matricule n° 2067.

Décédé des suites de blessures de guerre le 6 avril 1916 à Glennes (Aisnes) canton de Braisnes. Inhumé tombe n° 3444 à la Nécropole Nationale de « SOUPIR » (Aisne)

Marié, âgé de 38 ans,

DELPUECH Antoine 20 avril 1916

Né le 15 avril 1879 à Labrousse au village de Moissac, soldat au 339ème Régiment d’Infanterie, classe 1899 au recrutement d’Aurillac, matricule n° 690

Tué à l’ennemi le 20.4.1916 à Broussey-en-Woëvre (Meuse), âgé de 37 ans, célibataire. Inhumé à la Nécropole Nationale de « FLIREY » tombe N° 1475.

VAURS Urbain 14 mai 1916

Né le 12 novembre 1890 à Labrousse village de Fortet, soldat au 16ème Régiment d’Artillerie de Campagne 1ère batterie groupe pneumatique, matricule n° 548 du recrutement d’Aurillac. Décédé le 15 mai 1916 à l'hôpital de Montdidier (Somme), par blessures non imputables au service,âgé de 25 ans.

Célibataire. Inhumé à la Nécropole Nationale «l’EGALITE» tombe N° 132

CARRIER (Amable) Cyprien 9 juin 1916

Né le 13 décembre 1893 à Labrousse au village de Moissac, soldat 2ème classe au au 8ème Régiment de Marche de Tirailleurs, matricule n° 1751 au recrutement d’Aurillac classe 1913. Tué à l’ennemi aux tranchées de la cote 304, commune d’Esnes (Meuse) le 9 juin 1916. Célibataire âgé de 22 ans. Pas trouvé de fiche d’inhumation.

LACOMBE Pierre 9 juillet 1916

Né le 31 décembre 1889 à Vezels-Roussy au bourg de Vezels, soldat 2ème classe au 8ème Régiment de Zouaves, classe 1909, matricule n° 154 au recrutement d’Aurillac.

Mort pour la France fixée au 9 juillet 1916 par jugement du tribunal d’Aurillac. Décédé à Barleux (Somme), âgé de 26 ans, marié.

QUIERS Auguste 15 juillet 1916

Né le 3 mars 1871 à Ladinhac village de Beurières, soldat 2ème classe au 103ème Régiment Territorial d’Infanterie, matricule 14353 au recrutement de Rodez, classe 1891. Tué à l’ennemi le 15 juillet 1916, au cantonnement de Cappy (Somme).

Inhumé au cimetière militaire de Cappy, en bordure du cimetière primitif.

Agé de 45 ans, marié

TOURLAN Justin 4 septembre 1916

Né le 21 juillet 1893 à Labrousse au village de Lasvaissieres, soldat au 139ème Régiment d’Infanterie, classe 1913, matricule n° 1162 au recrutement d’Aurillac.

Disparu sur le champ de bataille le 4 septembre 1916 à Chaulnes (Somme)

Pas de fiche de sépulture. Célibataire, âgé de 23 ans.

LAMOUROUX (Jean) Jules 23 septembre 1918

Né au bourg de Labrousse le 6 mars 1884, soldat de 2ème classe au 91ème Régiment d’Infanterie, classe 1904, matricule n° 564 au recrutement d’Aurillac.

Disparu sur le champ de bataille le 23 juillet 1918 à Buzancy (Aisne).

Pas de fiche de sépulture. Célibataire, âgé de 34 ans.

COUSSEGAL Baptiste 9 octobre 1918

Né le 22 septembre 1883 à Teissiéres-les-Boulies village du Bos, soldat au 139ème Régiment d’Infanterie, classe 1903, matricule n° 856 au recrutement d’Aurillac.

Tué au combat au Bois-des-Caures (Meuse) le 9 octobre 1918.

Pas de fiche de sépulture, marié, âgé de 35 ans, 2 enfants.

TARRISSE Marcel mort au champ d’Honneur le 27 décembre 1939

Né le 14 avril 1915 à Labrousse au village de Fonrouge, soldat au 27ème Régiment d’Infanterie, 7ème compagnie, matricule n° 659 au recrutement d’Aurillac, classe 1935.

Sur sa fiche il est décédé le 28 septembre 1939, à Pithiviers (Loiret).

Célibataire, âgé de 24 ans. Inhumé à Metz (Moselle) à la Nécropole Nationale de «CHAMBRIERE» carré 1939/1945 Tombe N° 346.

Lire la suite