Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Lucie GARD

Nécropole française L'Egalité (Montdidier).

17 Février 2011 , Rédigé par sitedelabrousse Publié dans #Nécropoles et Monuments

 la NN de Montdidier l'égalité
Cette nécropole de 2.798 m², a été édifiée pendant la guerre.
Le cimetière militaire français (rue Jean-Doublet) contient 745 soldats français, décédés de leurs blessures.
Parmi eux reposent deux soldats de Labrousse :
JEAN Jean-Hippolyte soldat au 105° R.I. Mort pour la France le 19 juin 1915 âgé de 21 ans.
VAURS Urbain Paul soldat au 16°R.A. Mort pour la France le 15 mai 1916 âgé de 25 ans.
Tous les deux décédés à l'Hôtel Dieu de Mondidier (Somme) des suites de leurs blessures de guerre.

NN-Montdidier-2.jpg

JEAN Jean-Hippolyte est né le 9 janvier 1894 à Lavergne, fils de Jean (1851-1932) cultivateur à Lavergne commune de Labrousse et de Catherine BENECH (1867-1938).
Jean a deux frères et une soeur :
-Pierre né en 1885.
-Maria (1888-1978).
-Pierre né en 1896.
Jean-Hippolyte est inhumé à la Nécropole Nationale "l'EGALITE" tombe individuelle N°527.
 NN Mondidier
VAURS Urbain Paul est né le 12 novembre 1890 à Fortet, fils de Guillaume Jean Antoine dit Hippolyte (1844-1919) cultivateur à Fortet commune de Labrousse et de Marie BOISSY (1856-1936).
Urbain Paul a un frère et une soeur :
-Marie né (1875-1956).
-Jean Jules né en 1878.
Urbain Paul est inhumé à la Nécropole Nationale "l'EGALITE" tombe individuelle N°132.
 suite-NNl-egalite.jpg
Montdidier fut brièvement occupée, du 31 août au 13 septembre 1914, au cours de l'avancée allemande du début de la guerre.
Mais, après la bataille de la Marne, le front se stabilisa à une dizaine de kilomètres de la ville, qui restait cependant à portée de tir de l'artillerie allemande. En février et mars 1917, au cours de l'opération Alberich, les troupes du Kaiser opérèrent un recul, afin de raccourcir leur front, qui éloigna pour un temps les zones de combat, à environ quarante kilomètres de la ville. Cependant, en mars 1918, lors de leur première offensive du printemps, les Allemands occupèrent une seconde fois Montdidier, qui ne fut définitivement libérée, devenue champ de ruines, que le 10 août.

le-monument.jpg

Ville martyre,Montdidier a le triste privilège d'avoir reçu dans ses cimetières militaires les corps de 16 228 soldats morts  pendant les deux conflits mondiaux.
La nécropole nationale (rue de Roye) renferme 7 406 soldats français (dont 1 617 regroupés en 2 ossuaires) tués sur le champ  de bataille, 1 soldat belge et 1 soldat italien morts pendant la Première Guerre mondiale; y reposent aussi 24 soldats français morts pendant la Seconde Guerre mondiale, 24 soldats alliés (13 de la Royal Air Force, 1 de la Royal Australian Air  Force, 10 de la Royal Canadian Air Force).

l-ossuaire-de-Montdidier.jpg

La nécropole allemande (rue Jean-Doublet) 8 051 soldats allemands.

 En-arriere-plan-le-cimetiere-allemand.jpg

Au fond le cimetière allemands ; leurs croix sont en fer noire. 
Au monument aux morts (place de la République)  sont gravés les noms de 178 soldats montdidériens morts pendant la Grande Guerre, la Seconde Guerre mondiale (civils et militaires), la guerre d'Indochine et la guerre d'Algérie.
Un monument dédié aux 212 aviateurs français tombés dans le ciel de Picardie en mai-juin 1940 se trouve rue Eustache-Le-Sueur.

VOIR :

http://www.montdidier-histoire.fr/grande-guerre/

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article