Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Lucie GARD

Nécropole de LIHONS (Somme).

30 Novembre 2010 , Rédigé par sitedelabrousse Publié dans #Nécropoles et Monuments

NN-de-Lihons--80-.jpg  

 

Un seul de nos soldat repose probablement dans l’Ossuaire de cette nécropole :
Jean LAFFON  est né le 10 décembre 1881 au village de la Borie à  Murols alors commune de Lacroix département de l’Aveyron. Fils de Pierre Jean cultivateur et de Marie BATAILLE. Jean a deux frères : Justin né en 1880 cultivateur aux Bories de Murols (12) et Guillaume né en 1875  cultivateur à Silhol commune de Roussy (Cantal), qui seront présent à son mariage.

Jean épouse à Labrousse le 1 avril 1905 Marie LABORIE  née à Drulhes le 11 février 1884 fille de défunt Jean et de  Agnès CHARMES cultivatrice à Drulhes. De leur union est né  à Labrousse Pierre en 1908 et Auguste Jean en 1913.  
Jean est incorporé 2ème classe au 52ème Régiment d’Infanterie N° matricule 125 au recrutement d’Aurillac . Mort pour la France le 31 octobre 1914 à Lihons (Somme).
Son décès est transcrit le 2 février 1921 à Labrousse par jugement du tribunal civil d’Aurillac qui déclare constant le décés du soldat Jean LAFFON le 31 octobre 1914 à Lihons (Somme).

La lihons-vue-d-ensemble.jpgNécropole de LIHONS (Somme).

Elle est située au bord de la D337, entre Harbonnières et Lihons, d'une surface de 25.857 m², cette nécropole contient 6.581 corps dont 1.638 en ossuaires. En 1915, un petit cimetière fut édifié ici par les troupes françaises.

En octobre 1914, elles avaient capturé le petit village de Lihons et l'avaient défendu, au cours d'âpres combats, pendant un mois. Mais une grande partie des corps inhumés ici sont ceux d'hommes tombés au cours des combats de la bataille de la Somme (1er juillet / 18 novembre 1916). A cette époque, Lihons n'était plus que ruines depuis longtemps, bombardé par les uns et les autres durant des mois.

 lihons-l-Ossuaire.jpg
En mars 1917, le secteur passera sous contrôle britannique et le restera jusqu'à l'offensive allemande en Picardie, un an plus tard. Il sera alors repris au cours de la contre-offensive alliée menée dans le Santerre à partir du 8 août 1918.
En 1919, les tombes provenant d'autres cimetières, situés dans un secteur proche, seront rassemblées ici. Elles provenaient de Framerville, Herleville, Foucaucourt, Harbonnières, Assevillers, Belloy-en-Santerre, Cayeux, Le Quesnel et Fontaine-les-Cappy.

Parmi les corps inhumés dans l'un des ossuaires, vraisemblablement, se trouve celui d'Alan Seeger, jeune Américain engagé volontaire dans la Légion Etrangère, tué le 1er juillet 1916, qui avait écrit un poème, resté dans toutes les mémoires : "I have a rendez-vous with death". J'ai rendez-vous avec la mort ... Inhumé dans le petit cimetière de Belloy-en-Santerre, sa tombe a été détruite au cours de bombardements ultérieurs et son corps n'a jamais pu être ensuite identifié avec certitude.
VOIR :
http://picardie1418.chez.com/fr/necropoles/80/lihons.htm
ET
Mieux que des photos : visite virtuelle de la nécropole :
http://www.todayisfree.com/360-430-Cimetiere-Militaire-Francais-de-Lihons--2-
Vous pourrez y lire aussi le poëme « J’ai rendez-vous avec la mort » d’ Alan SEEGER.

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article