Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Lucie GARD
Articles récents

Commémorations du 8 mai 1945.

12 Mai 2011 , Rédigé par sitedelabrousse Publié dans #MANIFESTATIONS

La Montagne 12.5.2011 001

Journal "La Montagne" du 12 mai 2011.

 

Lire la suite

Nomination du Piéton-distributeur 18 mars 1914.

10 Mai 2011 , Rédigé par sitedelabrousse Publié dans #Les Postes et Télégraphes.

QUIERS-A--1-.JPG

QUIERS-A--2-.JPG

Suite à l'installation du premier téléphone dans la commune. Un " piéton distributeur " remet les télégrammes, messages et avis d'appel qu'il reçoit, à son destinataire.

(A.D.C. 5.E.353)

Lire la suite

Joyeuses Pâques.

24 Avril 2011 , Rédigé par sitedelabrousse Publié dans #Poésies, pensées...

JOYEUSES PAQUES.

1906 - Joyeuses Pâques oeuf, colombes et enfants

Pâques a fondu le grésil

Au souffle de sa tiède haleine.

Saluez le printemps d'Avril,

Qui sème des fleurs dans la plaine.

 

Lire la suite

Photos de classes.

14 Avril 2011 , Rédigé par sitedelabrousse Publié dans #Archives scolaires

NOUVELLES PHOTOS (voir l'album) Photos de classes. année 1989-1990

Grâce à M. MONTEIL qui fut instituteur à Labrousse de 1989 à 1991 et à Huguette toujours présente auprès de nos touts petits. (photo ci-contre)

L'album photos de classes s'est enrichi de 10 photos.

Merci à tous deux et ceux qui par leur intérêt à ce blog me prêtent leurs photos a scanner.

Bonne visite.

Lire la suite

Carnaval 2011.

10 Avril 2011 , Rédigé par sitedelabrousse Publié dans #MANIFESTATIONS

DSCN0023

Comme chaque année pour Carnaval.

Dans leurs déguisements, excités et heureux, les enfants de l’école ont défilé dans le bourg.

Après un goûter de crêpes-confitures et sucre offert par nos Aîné(e)s du club.

Les enfants ont remerciés par une danse.

Merci à nos grands-parents du club pour leur temps passait a confectionner ces délicieuses crêpes et confitures.

 VOIR l'album photos :

http://sitedelabrousse.over-blog.fr/album-1856618.html

 

Lire la suite

Album - Carnaval-inter-generations-2011

10 Avril 2011

Voir article
Voir article
Voir article
Voir article
Voir article
Voir article
Voir article
Voir article
Voir article
Voir article
Voir article
Voir article
Voir article
Voir article
Voir article
Voir article
Voir article
Voir article
Voir article
Voir article
Voir article
Voir article
Voir article
Voir article
Voir article
Voir article
Voir article
Voir article
Voir article
Voir article
Voir article
Voir article
Voir article
Voir article
Voir article
Voir article
Voir article
Voir article
Voir article
Voir article
Voir article
Voir article
Voir article
Voir article
Voir article
Voir article
Voir article
Voir article
Voir article
Voir article
Voir article
Voir article
Voir article
Voir article

Voir article

Lire la suite

Les prêtres de Labrousse.

26 Mars 2011 , Rédigé par sitedelabrousse Publié dans #Archives paroissiales

l'église St-Martin de Labrousse

NOS PRIEURS

Bertrand De RUBAFFA fut prieur en 1208.
Pierre BERSANGES curé et prieur de 1663 à 1687.
Hugues ANGELVY curé et prieur de 1688 à 1712.
NOS PRETRES et VICAIRES

Avant et après la révolution la paroisse fut desservie par un curé et un vicaire.

M. l'abbé CALCAT fut curé de 1632 à 1663.
M. l'abbé Pierre BERSANGES curé et prieur de 1663 à 1687. Il eut comme vicaires :
1-M. l'abbé A. COMBIE 1654-1659,
2-M. l'abbé BIEUDE 1662-1678,
3-M. l'abbé DAUDE de 1667-1679.
M. l'abbé ANGELVY curé et prieur de 1688 à 1712. Il eut comme vicaire :
1-M. l'abbé LAMOUROUX de 1688 à ?
M. l'abbé Antoine REVEL fut curé de 1712 à 1737, décédé le 16.5.1738, âgé de 61 ans, il fut enseveli dans l’église de Labrousse.
M. l'abbé Pierre Paul TRENTY curé de 1737 à 1741, décédé le 2.11.1747, âgé de 40 ans à Labrousse.
M. l'abbé TOURDES Antoine curé et vicaire forain de 1741 à 1773, décédé le 22 avril 1785, âgé de 71 ans à Labrousse.
M. l'abbé TOURDES Pierre neveu du précédent, né le 19.5.1737 à Drulhes, curé de 1773 à 1792, décédé le 26.5.1810, âgé de 73 ans à Drulhes. A légué à l'église le prés Del Puech situé à Lescure. Il eut pour vicaire : :

1-M. l'abbé GARRIGOUX qui mourut le 15 messidor an 7 ( 3.7.1799 ), âgé de 72 ans à Lescure. Ces deux prêtres desservaient Labrousse à l’époque de la révolution. Tous deux prêtèrent serment en conformité avec la loi du 26 décembre 1790.

Après la révolution, le premier curé qui desservit la paroisse de Labrousse fût :

M. l'abbé LIEURADE curé du 13 novembre 1801 au 8 septembre 1803, il n’eut pas de vicaire.
M. L’abbé DANGENY lui succéda et fut le seul prêtre de la paroisse du 23 décembre 1803 au 12 mai 1824, il eut pour successeur :

M. l’abbé SOUQUIERES qui resta de juillet 1824 au mois de septembre 1844, ce prêtre venait de Saint-Constant et eut deux vicaires : 

1 - M. l’abbé CAZAL exerça du mois de janvier 1827 au mois d’août 1829,

2 - M. l’abbé BONAL du mois de mars 1830 au mois d’octobre 1844

Ensuite la paroisse fut desservie du 20 octobre 1844 au 1 décembre 1852 par deux prêtres qui étaient Frères, ils se nommaient :

M. l'abbé Pierre Justin BOUQUIER de 1844 à 1852 . En quittant Labrousse il partit avec son frère ci-dessous pour la Guadeloupe. Il y mourut en 1854

M. l'abbé François Alexandre BOUQUIER vicaire de son frère à Labrousse et poète de talent. Il suivit son frère pour la Guadeloupe, il revint de Guadeloupe expirer à Aurillac le 12 septembre 1856.

Ensuite M. l’abbé REY, ( il ne fit que passer ) de 1852 à 1853 et eut pour vicaire
1- M. l'abbé CLAUZET qui resta un an comme M. le curé Rey.
M. l'abbé DELMAS Jean nommé curé d'avril 1853 à février 1869. Ses vicaires furent :
1- M. l'abbé BADUEL de novembre 1853 à avril 1857.
2- M. l'abbé MAURIAC d'août 1857 à mars 1859.
3- M. l'abbé DARSES d'octobre 1859 à décembre 1862
4- M. l'abbé VACHES de mars 1863 à juin 1863
5- M. l'abbé RAOUX d'octobre 1863 à avril 1864
6- M. l'abbé USSE de Juillet 1864 à octobre 1869
M. l'abbé LABOUREL succéda à l'abbé Delmas comme curé du 18 juillet 1869 à 1884
Il eut comme vicaire :
1- M. l'abbé VALAT Pierre Etienne du 1 janvier 1870 en juillet 1874
2- M. l'abbé Léopold VERMENOUZE du 22 juillet 1874 en avril 1878
3- M. l'abbé Jean-Marie ARMANDIE du 6 juillet 1878 à peine quelques mois
4- M. l'abbé BONNET de septembre 1878 à 1881
5- M. l'abbé LAVIALLE de mars 1881 en mars 1883
6- M. l'abbé CHAREYRE d’août 1883 en octobre 1884
Le successeur du curé Labourel fut
M. l’abbé VALET qui resta seul prêtre de novembre 1884 en octobre 1897. Après
octobre 1897 lui fut donné pour vicaire
1- M. l’abbé DELMAS Justin en 1897, qui resta très peu, il mourut le 13 septembre 1955 à Junhac ou il était curé depuis 1911
2- M. l’abbé RAOUX de novembre 1899 en juin 1902
Cette même année M. l’abbé François VALET mourut à Labrousse le 26 mai 1902, au presbytère, âgé de 73 ans. Son corps repose au cimetière. Il était né à Trémoulines commune de Prunet, fils de VALET Jean et de PUECH Marie Son successeur fut
M. l’abbé BONNAVE d'août 1902 en septembre 1907
M. l’abbé Justin LABORIE de décembre 1907 en juillet 1912. Il mourut le 24 janvier 1946 à Champs, ou il était curé, âgé de 78 ans, frappé de congestion cérébrale deux jours plus tôt en célébrant la messe.
M. l’abbé FERES curé a été installé le 11 août 1912 à 1930
M. l'abbé Jean Baptiste CROZATIER curé de septembre 1930 à 1942 . Né à Recoules prés de Neussargues le 29 juin 1867 , comme ses parents tenaient un magasin de ferblanterie à Lyon il fut élevé par une tante, institutrice à Sainte-Anastasie. Il mourut le 18 septembre 1945 à la maison Saint-Raphaël à Aurillac
M. l'abbé Antoine TRIN curé du 9 août 1942 à 1960. Historien local, il fut l’auteur de notre journal paroissial « le Messager » et d’autres petits ouvrages. Né le 10 février 1915 à Clermont-Ferrand. Ordonné prêtre le 10 mars 1940. Vicaire à Saint-Cernin en 1940, à Murat en 1941, Curé de Labrousse de 1942, de Menet en 1984, de Calvinet en 1989. Retiré à Saint-Raphaël à Aurillac en 1994, décédé le 7 décembre 2001 et inhumé à Murat.

M. l’abbé BAC M.-l-abbe-Bac.jpeg

( ce fut le dernier curé à résider à Labrousse ) de 1960 à 1973. Il créa l’Union Sportive de foot Labrousse-Vezel.

M. l'abbé CAPLAT curé desservant qui venait d'Arpajon sur Cère de 1973 à 1974

M. l'abbé PERRET nommait curé de Teissieres les Boulies en 1946, curé desservant qui venait de Teissieres les Boulies de 1974 à ?

M. l'abbé SOURNAC curé desservant actuel qui vient d'Arpajon sur Cère.

Lire la suite

AVOIR et ÊTRE.

12 Mars 2011 , Rédigé par sitedelabrousse Publié dans #Poésies, pensées...

  Pour les amoureux de la langue de Molière! et les autres. Yves_Duteil_20006.jpg

Hier l'auteur m'étais inconnu, mais grâce a une amie de Belgique : Lysiane RUELLE qui visite régulièrement mon blog. Nous connaissons maintenant son auteur : Yves DUTEIL.

 

Merci Lysiane de votre intérêt pour LABROUSSE au travers de ce blog.


  AVOIR  et  ÊTRE
 
 Loin des vieux livres de grammaire,
 Écoutez comment un beau soir,
 Ma mère m'enseigna les mystères
 Du verbe être et du verbe avoir.
 
 Parmi mes meilleurs auxiliaires,
 Il est deux verbes originaux.
 Avoir et Être étaient deux frères
 Que j'ai connus dès le berceau.
 
 Bien qu'opposés de caractère,
 On pouvait les croire jumeaux,
 Tant leur histoire est singulière.
 Mais ces deux frères étaient rivaux.
 
 Ce qu'Avoir aurait voulu être
 Être voulait toujours l'avoir.
 À ne vouloir ni dieu ni maître,
 Le verbe Être s'est fait avoir.
 
 Son frère Avoir était en banque
 Et faisait un grand numéro,
 Alors qu'Être, toujours en manque.
 Souffrait beaucoup dans son ego.
 
 Pendant qu'Être apprenait à lire
 Et faisait ses humanités,
 De son côté sans rien lui dire
 Avoir apprenait à compter.
 
 Et il amassait des fortunes
 En avoirs, en liquidités,
 Pendant qu'Être, un peu dans la lune
 S'était laissé déposséder.
 
 Avoir était ostentatoire
 Lorsqu'il se montrait généreux,
 Être en revanche, et c'est notoire,
 Est bien souvent présomptueux.
 
 Avoir voyage en classe Affaires.
 Il met tous ses titres à l'abri.
 Alors qu'Être est plus débonnaire,
 Il ne gardera rien pour lui.
 
 Sa richesse est tout intérieure,
 Ce sont les choses de l'esprit.
 Le verbe Être est tout en pudeur,
 Et sa noblesse est à ce prix.
 
 Un jour à force de chimères
 Pour parvenir à un accord,
 Entre verbes ça peut se faire,
 Ils conjuguèrent leurs efforts.
 
 Et pour ne pas perdre la face
 Au milieu des mots rassemblés,
 Ils se sont répartis les tâches
 Pour enfin se réconcilier.
 
 Le verbe Avoir a besoin d'Être
 Parce qu'être, c'est exister.
 Le verbe Être a besoin d'avoirs
 Pour enrichir ses bons côtés.
 
 Et de palabres interminables
 En arguties alambiquées,
 Nos deux frères inséparables
 Ont pu être et avoir été.
  
 Joli non ?
 ce texte mérite d'être largement connu.
 Vive la langue française!
VOIR pour en savoir plus sur Yves DUTEIL :

http://fr.wikipedia.org/wiki/Yves_Duteil

 

Lire la suite

Conscrits de 1925.

23 Février 2011 , Rédigé par sitedelabrousse Publié dans #Nos soldats classes 1900 à 1940

Huit jeunes gens sont inscrits au tableau de recensement.

DELROUX Louis Vincent, né le 14 avril 1905 à Labrousse, cultivateur au village d'Enserres. Fils de Jubin et de LAROUSSINIE Jeanne.
Signalement : cheveux bruns, yeux marrons, front ordinaire, nez moyen, visage ovale.

 Renseignements : degré d’instruction 3, vélocipédiste.

Inscrit d'office, signe.

Réclamations ou situation des inscrits : 2 frères ou soeurs vivants. Manque la phalangette de l'index de la main droite par suite d'accident.

GARRIGOUX Raymond Antonin, né le 29 janvier 1905 à Paris (Seine), cultivateur au village de Julhac. Fils de Guillaume et de SIQUIER Anne.
Signalement : cheveux bruns, yeux marrons, front ordinaire, nez ordinaire, visage ovale.

Renseignements : degré d’instruction 3, sait monter à cheval, soigner les chevaux, conduire les voitures.

Inscrit d'office, signe.

Réclamations ou situation des inscrits : 1 soeur vivante.

LAVEISSIERE François, né le 12 mars 1905 à Labrousse, cultivateur au village de Lavente. Fils de Antoine et de CARRIER Catherine.

Signalement : cheveux bruns, yeux marrons, front ordinaire, nez rectiligne, visage ovale.

Renseignements : degré d’instruction 3.

Inscrit d'office, signe.

Réclamations ou situation des inscrits : 3 frères ou soeurs vivants.

TARRISSE Joseph, né le 24 février 1905 à Cros de Ronesque canton de Vic sur Cère, cultivateur. Fils de Géraud et de VEYRE Marie.

Signalement : cheveux châtains, yeux bleus, front ordinaire, nez rectiligne, visage ovale.

Renseignements : degré d’instruction 2, sait monter à cheval, soigner les chevaux, vélocipédiste.

Inscrit d'office, signe.

Réclamations ou situation des inscrits : 9 frères ou soeurs vivants.

DELMAS Antonin, né le 30 juin 1905 à Labrousse, cultivateur. Fils de Arthémon décédé et de GARRIGOUX Marie décédée.

Signalement : cheveux châtains, yeux gris clair, front ordinaire, nez rectiligne, visage ovale.

Renseignements : degré d’instruction 3, sait monter à cheval,soigner les chevaux, conduire les voitures, vélocipédiste.

Inscrit d'office, signe.

Réclamations ou situation des inscrits : 2 soeurs vivantes.

GRANIER Antoine, né le 13 octobre 1905 à Saint Hippolyte, canton d'Entraygues, département de l'Aveyron, cultivateur. Fils de Joseph et de MAS Eugénie décédée.

Signalement : cheveux blonds, yeux bleus, front ordinaire, nez rectiligne, visage long.

Renseignements : degré d’instruction 2, vélocipédiste.
Inscrit d'office, signe.

Réclamations ou situation des inscrits : 6 frères ou soeurs vivants.

LACOSTE Pierre Joseph, né le 3 juillet 1905 à Labrousse, cultivateur à Lescure. Fils de Géraud et de LAROUSSINIE Marie.

Signalement : cheveux châtains, yeux gris clair, front ordinaire, nez rectiligne, visage ovale.

Renseignements : degré d’instruction 3, sait monter à cheval,soigner les chevaux, conduire les voitures, vélocipédiste.

Inscrit d'office, signe.

Réclamations ou situation des inscrits : 1 frère vivant.

VIGIER Blaise, né le 7 décembre 1905 à Vezels Roussy canton de Montsalvy département du Cantal, cultivateur. Fils de Joseph décédé et de VIGIER Delphine.

Signalement : cheveux châtains, yeux marron clair, front bombé, nez camus, visage rond.

Renseignements : degré d’instruction 3, sait monter à cheval,soigner les chevaux, conduire les voitures, vélocipédiste.

Inscrit d'office, signe.

Réclamations ou situation des inscrits : 3 frères ou soeurs vivants.

 

Lire la suite

Nécropole française L'Egalité (Montdidier).

17 Février 2011 , Rédigé par sitedelabrousse Publié dans #Nécropoles et Monuments

 la NN de Montdidier l'égalité
Cette nécropole de 2.798 m², a été édifiée pendant la guerre.
Le cimetière militaire français (rue Jean-Doublet) contient 745 soldats français, décédés de leurs blessures.
Parmi eux reposent deux soldats de Labrousse :
JEAN Jean-Hippolyte soldat au 105° R.I. Mort pour la France le 19 juin 1915 âgé de 21 ans.
VAURS Urbain Paul soldat au 16°R.A. Mort pour la France le 15 mai 1916 âgé de 25 ans.
Tous les deux décédés à l'Hôtel Dieu de Mondidier (Somme) des suites de leurs blessures de guerre.

NN-Montdidier-2.jpg

JEAN Jean-Hippolyte est né le 9 janvier 1894 à Lavergne, fils de Jean (1851-1932) cultivateur à Lavergne commune de Labrousse et de Catherine BENECH (1867-1938).
Jean a deux frères et une soeur :
-Pierre né en 1885.
-Maria (1888-1978).
-Pierre né en 1896.
Jean-Hippolyte est inhumé à la Nécropole Nationale "l'EGALITE" tombe individuelle N°527.
 NN Mondidier
VAURS Urbain Paul est né le 12 novembre 1890 à Fortet, fils de Guillaume Jean Antoine dit Hippolyte (1844-1919) cultivateur à Fortet commune de Labrousse et de Marie BOISSY (1856-1936).
Urbain Paul a un frère et une soeur :
-Marie né (1875-1956).
-Jean Jules né en 1878.
Urbain Paul est inhumé à la Nécropole Nationale "l'EGALITE" tombe individuelle N°132.
 suite-NNl-egalite.jpg
Montdidier fut brièvement occupée, du 31 août au 13 septembre 1914, au cours de l'avancée allemande du début de la guerre.
Mais, après la bataille de la Marne, le front se stabilisa à une dizaine de kilomètres de la ville, qui restait cependant à portée de tir de l'artillerie allemande. En février et mars 1917, au cours de l'opération Alberich, les troupes du Kaiser opérèrent un recul, afin de raccourcir leur front, qui éloigna pour un temps les zones de combat, à environ quarante kilomètres de la ville. Cependant, en mars 1918, lors de leur première offensive du printemps, les Allemands occupèrent une seconde fois Montdidier, qui ne fut définitivement libérée, devenue champ de ruines, que le 10 août.

le-monument.jpg

Ville martyre,Montdidier a le triste privilège d'avoir reçu dans ses cimetières militaires les corps de 16 228 soldats morts  pendant les deux conflits mondiaux.
La nécropole nationale (rue de Roye) renferme 7 406 soldats français (dont 1 617 regroupés en 2 ossuaires) tués sur le champ  de bataille, 1 soldat belge et 1 soldat italien morts pendant la Première Guerre mondiale; y reposent aussi 24 soldats français morts pendant la Seconde Guerre mondiale, 24 soldats alliés (13 de la Royal Air Force, 1 de la Royal Australian Air  Force, 10 de la Royal Canadian Air Force).

l-ossuaire-de-Montdidier.jpg

La nécropole allemande (rue Jean-Doublet) 8 051 soldats allemands.

 En-arriere-plan-le-cimetiere-allemand.jpg

Au fond le cimetière allemands ; leurs croix sont en fer noire. 
Au monument aux morts (place de la République)  sont gravés les noms de 178 soldats montdidériens morts pendant la Grande Guerre, la Seconde Guerre mondiale (civils et militaires), la guerre d'Indochine et la guerre d'Algérie.
Un monument dédié aux 212 aviateurs français tombés dans le ciel de Picardie en mai-juin 1940 se trouve rue Eustache-Le-Sueur.

VOIR :

http://www.montdidier-histoire.fr/grande-guerre/

 

Lire la suite
<< < 10 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 40 > >>