Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Lucie GARD

Le service militaire.

1 Février 2010 , Rédigé par sitedelabrousse Publié dans #Nos soldats classes 1825 à 1899

Les archives militaires
DSCN4374
Même s'il n'a pas été mobilisé, votre ancêtre a été inscrit sur un tableau de recensement, et, s'il a été soldat. Selon les époques, vous trouverez là plus ou moins de renseignements, la période la plus riche étant notre période moderne. De la Révolution jusqu'en 1905, c'est le tirage au sort qui désigne le soldat. Vous verrez souvent dans les actes de mariage une allusion à ce tirage au sort car l'on demandait alors au futur époux de prouver l'accomplissement de ses devoirs civiques. S'il y avait échappé, il devait apporter la preuve que le tirage l'en avait dispensé. Entre 1800 et 1872, les jeunes gens désignés par le sort avaient la possibilité de payer un remplaçant. La conscription durera de 1798 à la fin de l'Empire. Pendant toute cette époque, chaque canton formera tous les ans un tableau général et alphabétique des conscrits. Qu'y trouve-t-on ? Outre le numéro du tirage, y sont inscrits, le nom, les prénoms, la date exacte de naissance, la profession, le lieu de naissance, la résidence du jeune homme, les noms et prénoms des parents et leur domicile. Quelquefois des renseignements concernant la taille du conscrit . Très souvent, les motifs de la réforme sont signalés dans la colonne " observations ". La " conscription ", abolie en 1814, est remplacée par l' " appel " en 1818. Celui qui a tiré un bon numéro est désormais sûr de ne pas partir. L'appelé, lui, commence par être inscrit sur un tableau de recensement par ordre alphabétique. On y trouve son état civil, sa taille et sa profession ainsi que la profession du père. Ensuite, il sera inscrit sur une liste de tirage par cantons ; tous les jeunes gens exemptés ou non y figurent. Ceux qui partiront formeront la liste des conscrits appelée liste du contingent après 1815. Cette liste, d'abord départementale, devient ensuite cantonale ; elle nous fournit le nom du régiment et la date d'incorporation. En 1867, vont apparaître les registres matricules qui sont versés aux archives départementales par le Service historique de l'armée de terre. Le plus notable intérêt de ces registres consiste en l'obligation qu'avait alors tout conscrit de notifier ses changements d'adresse. Les tables annuelles dont ils sont dotés sont également très pratiques. Le principe du service militaire obligatoire que nous connaissons aujourd'hui date de 1905.
Ref. - http://www.haillan-genealogie.org/pages_rattachees/saviezvous.htm

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article